• Mail : thegreenseptember@gmail.com

Devenir végétarien: Pourquoi? Ma démarche personnelle

Devenir végétarien: Mais pourquoi donc ? Dans cet article, je vous raconte pourquoi je suis devenue végétarienne et quelle a été ma démarche et les étapes de mon cheminement (je ne prétends aucunement détenir la vérité absolue, je suis pleinement ouverte à lire vos retours d’expériences pour m’enrichir).

 

Ma démarche

cochon-devenir-vegetarien

Image libre de droit (Pexels)

Depuis 2 ans, je transitionne vers le végétarisme. Oui deux ans c’est long me diriez-vous mais il m’aura fallu bien ça. Ma démarche a été progressive et c’est ce qui me convient. Je ne dis pas que cette transition conviendrait à tout le monde, mais il faut savoir y aller en douceur, être bien informée et écouter son corps. Je ne voulais surtout pas me sentir « privée » de quoi que ce soit car comme vous le verrez ci-dessous, les raisons qui m’ont poussé à devenir végétarienne n’incluaient pas la question du goût (oui comme beaucoup j’adorais ça et manger de la viande faisait partie de mon quotidien et de mes traditions familiales).

Alors pourquoi en suis-je arrivée là ? A force d’assister à des conférences, de lire des livres sur ce thème, de regarder des vidéos, je ne pouvais plus nier que :

Un poulet avec des frites = 1 animal mort
Une raclette= 1 animal mort
Un plat de pâtes carbonara = 1 animal mort

Ma transition est passée par plusieurs étapes (cet article sera biiiiieeen long alors je vous conseille de vous installer confortablement avec un bon thé).

Première étape : la diminution de ma consommation de viande dans un souci de santé

Il faut savoir que plus de 70% des animaux que nous mangeons provient de l’alimentation industrielle.  J’ai donc, dans un premier temps, privilégié les circuits courts afin de manger de « la viande de qualité ».

Puis le déclic est arrivé: quelle est la définition d’une viande de qualité ? Car celle sans cruauté animale n’existe pas. L’animal sera toujours tué pour finir dans nos assiettes et cela par pure convenance sociale. L’homme n’étant pas obligé d’en manger pour sa survie (si si je vous assure, je ne suis pas du tout en danger de mort, je vais même plutôt très bien).

Deuxième étape : je n’achète plus de viande pour des choix éthiques et moraux

Plus de viande à la maison. Je mangeais uniquement de la viande  lorsque j’étais à l’extérieur : quand j’étais invitée dans ma famille, chez des amis ou au restaurant.

Troisième étape (et étape actuelle): végétarienne à 99%

Depuis quelques mois maintenant, ma démarche a encore progressé. Désormais, ma famille et mes proches amis sont au courant : je ne mange plus de chair animale. Tout devient plus simple lors des invitations. Personne n’est choquée, personne ne se vexe et c’est l’idéal.

Je ne consomme donc plus de viande, ni à la maison ni à l’extérieur.

Alors pourquoi 99% ? Pour être totalement honnête, il reste encore de très rares situations où il m’arrive de manger de la viande.

– Une carte au restaurant SANS plat végétarien (Oui je l’avoue, demander à faire du sur mesure rien que pour moi m’est encore difficile).

– Goûter un plat typique en voyage (dans le plat de quelqu’un d’autre)

– Un plat préparé avec amour par une personne qui m’est chère et qui ne sait pas qu’être végétarien inclut de ne manger NI viande NI poisson (je ne veux absolument pas me priver d’un moment convivial et blesser une personne qui m’est chère).

Alors oui, j’ai encore des progrès à faire, des situations à assumer, et mon cheminement est loin d’être terminé. Je sais que ma démarche est loin d’être parfaite (et après tout qui l’est réellement ?), mais j’essaye juste de faire mon maximum et de faire des petits pas chaque jour dans ma lutte contre l’exploitation animale.

Les raisons de mon végétarisme appuyées sur quelques chiffres

coq-devenir-vegetarien

Image libre de droit (Pexels)

Trois raisons principales à mon arrêt de consommation de viande.

Pourquoi devenir végétarien ? Pour l’environnement


  1. Il faut savoir que la consommation d’eau pour l’élevage est énorme. Les animaux consomment 8 fois plus d’eau qu’un être humain et l’eau sert également à faire pousser la nourriture destinée à alimenter les animaux (vous ne trouvez pas ça absurde de cultiver pour alimenter des animaux que nous mangerons alors que nous pourrions directement nous alimenter de la culture ?). D’ailleurs, seulement 5% des protéines investis dans l’animal se retrouveront dans notre assiette. La production de viande et d’œufs nécessite plus d’eau que celle des légumineuses et des céréales.

  2. L’élevage est de surcroit responsable à 18% des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial (soit dit en passant cette émission est bien plus importante que celle des transports alors imaginez) et à 80% de la déforestation en Amazonie.

  3. Et enfin, l’élevage émet des quantités importantes de nitrates, phosphates, ammoniac et autres substances qui s’accumulent dans l’eau, provoquent la prolifération des algues vertes, polluent les eaux souterraines.

Pourquoi devenir végétarien? La cause animale :

Il faut savoir qu’entre 60 et 70 milliards d’animaux sont tués par an pour notre consommation alimentaire (1,1 milliard rien qu’en France).

Et qu’avant d’être tués :
– 83% des poulets sont élevés sans accès à l’extérieur et donc à la lumière du jour
– 68% des poules et 99% des lapins sont élevées en cage
– 95% des cochons sont élevés sur caillebotis en bâtiment
– L’ensemble des animaux sont triés en fonction de leur productivité et sont parfois mutilés (castration, ablation de la queue ou du bec)
– Avant même d’arriver à l’abattage, beaucoup d’animaux meurent…

Je fais partie de ceux qui pensent que nous refusons de voir la réalité. Nous nous disons tous « les amis des animaux » et pourtant nous faisons clairement la différence entre les animaux « domestiques », à savoir les chiens et chats et les animaux « consommables », à savoir les vaches, moutons, poules, cochons… Mais quelle est la différence ? Tout comme les animaux domestiques, les cochons, les poulets, les porcs, les vaches, les moutons sont également des être sensibles pouvant ressentir la peur, le stress, la souffrance et sont capables de donner de l’affection.

La nature n’appartient-elle pas à tout le monde, y compris les animaux ? Il faut vite refaire cette connexion que la viande que nous mangeons c’est un morceau d’animal mort et vous ne feriez pas ça à votre animal de compagnie.

Pourquoi devenir végétarien? : la santé

Ma santé personnelle

On nous répète que la viande c’est bon pour la santé. Alors que la réalité en est toute autre. Les animaux que l’on mange sont bourrés d’antibiotiques (plus de 50% des antibiotiques produits dans le monde sont destinés aux animaux d’élevages industriels). Et vous n’êtes pas sans savoir que plus l’homme ingère d’antibiotiques, plus les bactéries deviennent résistantes.

Et il n’y a pas que ça…la viande aurait un lien avec le cholestérol, les problèmes cardiaques, le diabète, la tension artérielle, les cancers, l’obésité et même diabète de type 2. Ces mots vous sont familiers n’est ce pas?

Je ne dis pas qu’avoir un régime végétarien résoudra tous ces maux. En revanche, des études ont démontré que les végétariens étaient moins touchés par ces problématiques.

Sans l’arrêter forcément, il faut prendre conscience qu’une diminution importante de notre consommation de viande est nécessaire.

Et la santé mondiale dans tout ça ?

Il faut savoir que près de 800 millions d’humains souffrent de malnutrition et que 2/3 des terres agricoles dans le monde sont consacrées à l’élevage ou à la production d’aliments pour le bétail.

Si les pays riches et émergents divisaient par deux leur consommation de viande, la ration calorique des habitants des pays en développement augmenterait et au moins 2,2 millions d’enfants échapperaient à la malnutrition chronique.

Pour conclure, je souhaiterais citer l’Académie américaine de Nutrition et de Diététique qui a établi que :
« les alimentations végétariennes bien conçues (y compris végétaliennes) sont bonnes pour la santé, adéquates sur le plan nutritionnel et peuvent être bénéfiques pour la prévention et le traitement de certaines maladies. Les alimentations végétariennes bien conçues sont appropriées à tous les âges de la vie, y compris pendant la grossesse, l’allaitement, la petite enfance, l’enfance et l’adolescence, ainsi que pour les sportifs » (AND, 2016).

Et vous ? Quelle est votre opinion à ce sujet ? Etes-vous déjà végétarien ou végétalien ? Avez-vous commencé à réduire votre consommation de viande ?

Quelques liens à consulter:

Earthlings
– viande-info
– Association L 214
– Association Brigitte bardot
– Sur Youtube : Esther, Les astuces de margaux, Gary Yourofsky
– Végétarisme.fr

Cet article t’a plu?

Pense à l’épingler sur Pinterest!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Incoming search terms:

  • pourquoi devenir végétarien
Partagez cet article sur les réseaux sociaux

2 commentaires

  • Margaux

    Depuis hier 20h, j’ai décidé de devenir 100% végétarienne (ce qui implique de faire une croix sur le saucisson…je sais pas encore comment je vais faire^^). Parce qu’hier à 20h, j’ai fini le documentaire COWSPIRACY : c’est impossible de continuer à vivre comme ça, c’est impossible de continuer à consommer sans connaître les impacts de nos habitudes de consommation. L’élevage animal tue la planète, la nature et les océans. Le documentaire est important et impactant, il est sut Netflix. C’est un document américain mais avec les sous titres ça passe.

    Bye bye Sabine !

    décembre 3, 2017 - 10:28 Reply
    • greenseptember

      j’ai vu ce reportage, je l’ai trouvé top top aussi!!! Oh rassure toi, moi aussi je suis une grande fan de saucissons et de charcuterie à la base… le plus important c’est vraiment de ne pas se priver et d’y aller par étape si jamais tu vois que tu n’y arrives pas du premier coup… je n’ai pas réussi à être aussi radicale que toi 🙂
      Bon courage ma corinne!

      décembre 4, 2017 - 12:17 Reply

Ecrire un commentaire

Votre adresse-email ne sera pas publiée.

CommentLuv badge